Les raisons pour lesquelles les entreprises pharmaceutiques sous-traitent leurs activités

L’industrie pharmaceutique a évolué considérablement ces dernières années avec l’arrivée sur le marché de techniques de soin innovantes. L’évolution touche aussi les modes de production des médicaments. L’une des plus flagrantes est le recours à la sous-traitance pour une partie ou pour le processus de production. Pourquoi les entreprises pharmaceutiques sous-traitent leurs activités ? Focus. 

Rationalisation des coûts

Comme dans la plupart des secteurs de l’industrie, la sous-traitance dans la pharmaceutique est poussée par l’envie de rationaliser les coûts. Il s’agit d’optimiser les coûts de production afin de faire baisser les prix totaux de la production des médicaments.

Cela peut vous intéresser : Prévention des accidents du travail : l'importance de la communication interne

Une entreprise pharmaceutique sous-traite ses activités à des partenaires fiables regroupés au sein du CDMO ou Contract Developpement and Manufacturing Organizations. Vous découvrirez la définition d’un CDMO  connu aussi comme un producteur de médicament sous-traitant, en cliquant sur ce lien.

En faisant appel à un sous-traitant, l’entreprise pharmaceutique fait des économies sur la production. En effet, les producteurs sous-traitants disposent des moyens humains et techniques pour les produire. Cela permet à l’entreprise de réduire les coûts pour les embauches. Elle n’a pas non plus besoin d’effectuer des aménagements et l’achat de matériel de production. Les frais de réorganisation représentent souvent des dépenses imprévues et conséquentes pour l’entreprise pharmaceutique.

A lire également : À quoi sert une formation en informatique ?

Recours à un savoir-faire spécifiques

Le recours aux services d’un sous-traitant permet aussi à une entreprise pharmaceutique de confier la production à une équipe spécialisée. Le développement d’un nouveau produit requiert souvent de nouvelles installations et des savoir-faire spécifiques. Grâce aux sous-traitants, elle évite l’investissement dans une nouvelle équipe et infrastructure. Il n’est pas non plus nécessaire de former les équipes déjà en place. L’entreprise pharmaceutique a seulement besoin de choisir un sous-traitant spécialisé dans le type de médicaments à produire : comprimé, gélule, capsules ou autres.

Selon la taille de l’entreprise pharmaceutique, le recours à un sous-traitant peut concerner toutes les chaînes de production ou seulement quelques étapes. Par exemple, les géants pharmaceutiques préfèrent s’occuper de la partie qu’ils maîtrisent et laissent les étapes coûteuses aux sous-traitants. Ils proposent la réalisation des procédés catalytiques ou en lien avec la biotechnologie aux entreprises spécialisées dans ces domaines.

Production locale

La sous-traitance dans l’industrie pharmaceutique est également recourue dans l’optique de favoriser la production locale. Ce type de production est avantageux pour l’entreprise pharmaceutique sur de nombreux points :

  • Les flux des matières premières sont mieux maîtrisés. Étant proches des fournisseurs, les producteurs de médicaments sous-traitants reçoivent vite les matières premières. Ils sont en mesure de les transformer rapidement. Le gain de temps est précieux, car il permet de produire et de commercialiser en peu de temps les médicaments. Aussi, l’entreprise pharmaceutique reste compétitive sur le marché.
  • En favorisant la production locale, l’entreprise pharmaceutique aide à l’amélioration de l’économie nationale et de son image. Les sous-traitants embauchent régulièrement lorsqu’ils reçoivent de nombreux contrats.